La classification des jeux en général a été réalisé sous le système EASR en 1980. Elle reprend surtout les jeux et jouets pour les petits et catégorise les activités ludiques.

Dans cette article, je parle des jeux de société qui se jouent seul ou à plusieurs. Il en existe énormément et dans des styles différents. Chaque jeu peut appartenir à différentes catégories. Pour y voir plus clair, je vous les ai expliquées avec des exemples. En bonus, je vous aiguille sur leur difficulté, à qui ils s’adressent ou le temps qu’ils prennent.

1 – Jeux de dés

Les jeux de dés utilisent principalement les… dés ! Forcément, vous me direz. Du coup, la plupart d’entre eux sont liés au hasard et à la chance mais certains font place à l’imagination ou à ses connaissances. 

Exemples : Rummikub, Story Cubes, Wazabi 

Jeu Wazabi en cours de partie

Ces jeux sont (en général) assez faciles. Ce qui en font de bonnes options lorsqu’on n’a pas trop envie de se casser la tête à réfléchir et qu’on veut juste se détendre ou se distraire. Ils sont accessibles à peu près à tous les âges.

2 – Jeux d’adresse

Ceux-ci sont plus manipulés. On intervient physiquement pour agir dans le jeu avec précision et/ou dextérité. Certains n’utilisent que les mains et d’autres tout le corps.

Exemples : Mikado, Jenga, Twister 

Jeu UNO Stacko

Ce style est vraiment sympa avec des enfants car cela les faits se concentrer sur quelque chose de précis tout en jouant. Le Mikado par exemple peut sensibiliser les enfants de maternelle à la préhension et donc à la bonne tenue du crayon en main. Les jeux plus volumineux, comme le billard hollandais par exemple, seront géniaux lors d’événements.

3 – Jeux d’ambiance

Ces jeux ont pour objectif de rassembler des joueurs réguliers ou non et de les amuser. Souvent, ils réunissent beaucoup plus de participants que les autres styles de jeu.

Exemples : Drinking Heroes, Défifoo, Limite Limite 

Jeu Défifoo

Il existe des jeux d’ambiance pour tous les âges et sur toutes sortes de thèmes. Cela en font des jeux idéaux pour les réunions de famille, les soirées entre amis ou les drinks entre collègues. Les parties sont généralement plus rapides que les jeux de gestion par exemple.

4 – Jeux de cartes

Ces jeux basés sur des cartes classiques ou fournies avec le jeu en lui-même font généralement appel à la chance. Ils sont souvent assez compacts et donc facilement transportables ainsi qu’à prix plus abordable que les jeux de plateau par exemple.

Exemples : Blanc Manger Coco, Code Names, Salade de Cafards 

Jeu Code Names

De nouveau, ils rassembleront petits et grands. Attentions toutefois à l’âge de départ pour certains jeux qui peuvent se montrer plus vulgaire ou font intervenir de l’alcool. A part ceux-là, vous pourrez facilement rassembler la famille de 5 à 90+.

5 – Jeux de plateau

Ces jeux avec plateau sur lequel vous devez avancer, prendre des ressources ou encore survivre sont généralement plus stratégiques et ont du coup, des règles plus complexes. Ils sont parés de nombreuses illustrations, pions, cartes et accessoires pour les compléter.

Exemples : Zombicide, Monopoly, Les Aventuriers du Rail 

Monopoly Disney

C’est généralement le jeu auquel on joue à la maison et pas ailleurs de part sa taille et de l’espace qu’il occupe. Si certains sont accessibles dès le plus jeune âge, d’autres demandent d’avoir déjà bien roulé sa bosse afin de pouvoir être maîtrisés.

6 – Jeux de mémoire

Ce genre est généralement moins complexe : il “suffit” de retenir une série d’images, l’ordre des pions ou encore l’emplacement de cartes pour gagner.

Exemples : Mémory, Du Balai!, Sardines 

Jeu Du Balai !

Ces jeux sont idéaux pour entraîner sa mémoire à court terme. Ils peuvent être intéressants pour stimuler les jeunes enfants distraits ou les personnes âgées qui commencent à perdre la mémoire (Où sont encore passées mes lunettes ? Sur ton nez Mamy !). Les autres auront du plaisir à prendre part à la compétition et essayeront “d’écraser” leurs adversaires en étant le plus précis possible !

7 – Jeux de connaissance

Ces jeux mettent en avant toutes sortes de savoir : culture générale, connaissance de paroles de chanson, de séries, de livres, d’acteurs,… Le but est souvent de répondre à une définition par ce qu’elle désigne. 

Exemples : Trivial Pursuit, Time’s Up!, Shabadabada 

Jeu Shabadabada

Si certains jeux de ce type sont très “stricts” (une réponse possible et on passe à la question suivante), d’autres font appel à votre imagination pour faire découvrir le mot à vos coéquipier. Ces jeux sont donc sympas à jouer en groupe avec lequel vous devrez vous accorder pour gagner. Attention toutefois à avoir un peu de temps devant vous car les parties sont souvent assez longues.

8 – Jeux de lettres

Ce genre littéraire fera appel à toutes vos connaissances de la langue française puisque vous devrez trouver toutes sortes de mots (régulièrement à partir de certaines lettres).

Exemples : Expres, Mixmo, Scrabble 

Jeu Expres

Si ces jeux sont plus accessibles pour les adultes, certains d’entre eux ont été conçus pour les enfants qui ont déjà quelques notions d’écriture (comme le célèbre “Petit Bac” qui demande de trouver des mots commençants par une certaine lettre). Il sera donc possible d’être plus laxiste sur l’orthographe (tout en les corrigeant) pour leur permettre de jouer avec les adultes. Le bonus, c’est qu’ils apprendront 1000x plus que s’ils sont collés à un écran…

/!\ Je vous conseille de vous munir d’un dictionnaire lors de ces jeux, cela évitera de nombreuses disputes ! 

9 – Jeux de logique

Ce type de jeux fait appel à la réflexion et/ou à la déduction. Ils musclent et aident à façonner le cerveau des enfants. De plus, ils maintiennent éveillé celui des plus âgés tout en restant ludiques.

Exemples : Quarto, Labyrinthe, Les Échecs 

Jeu Quarto

Il en existe à jouer seul, à deux ou à plusieurs. C’est donc un bon moyen de réunir petits et grands pour un moment. En fonction du niveau de difficulté, vous serez partis pour quelques minutes ou plusieurs heures.

10 – Jeux de pions

Ces jeux demandent de la réflexion et se jouent souvent à deux. Il faut effectuer des déplacements de ses propres pions pour battre son adversaire (en lui prenant les siens par exemple) par stratégie.

Exemples : Dames, Abalone, Pylos 

Jeu Abalone

Ces jeux remontent à la nuit des temps. Par exemple, les échecs sont arrivés en Europe au 10ème siècle mais on en ignore l’époque et le lieu d’origine exacte. S’ils sont accessibles à tout âge, tout le monde ne les apprécie pas forcément. Il faut pouvoir se concentrer et entretenir son esprit de stratégie.

11 – Jeux éducatifs

Ce genre aide à développer des compétences d’apprentissage élémentaires ou complexes tout en s’amusant. Ils peuvent être basés sur l’observation, la réflexion, la mémoire, la connaissance et/ou la rapidité.

Exemples : Dobble, Taboo, Speed 

Dobble Chiffres & Formes

On a peut-être tendance à penser aux jeux comme Le Petit Bac ou le Scrabble qui demandent la connaissance de mots (et leur orthographe) en français. Mais les jeux comme Tam Tam et le Mémory sont des jeux éducatifs également. Ils aideront un enfant qui ne lit pas encore à renforcer les prérequis à l’apprentissage de la lecture et des mathématiques. Il exercera ainsi sa mémoire à court terme, son observation visuelle, son inhibition et bien d’autres.

12 – Jeux d’enquête

A la fois intrigants et amusants, ces jeux utilisent la déduction pour créer des hypothèses quant aux événements à élucider. Le but est généralement de découvrir la vérité.

Exemples : Cluedo, Petits Meurtres & Faits Divers, Detective 

Jeu Petits Meurtres et Faits Divers

En coopération ou seul contre tous, vous devrez résoudre des énigmes pour identifier les éventuels coupables. Ces jeux complexes demanderont plus de concentration et d’attention de la part des joueurs. Ils sont donc plus facilement accessibles vers 10-12 ans.

13 – Jeux de coopération

Dans cette catégorie, tout le monde joue ensemble contre le jeu pour gagner. Il faudra communiquer avec les autres et se mettre d’accord pour espérer gagner la partie. 

Exemples : L’île Interdite, Dungeon Fighter, Unlock! 

Jeu Dungeon Fighter

Il en existe sur tous les thèmes avec des structures totalement différentes. Ils plairont aux plus âgés mais aussi aux plus jeunes qui apprendront les valeurs de coopération, d’esprit d’équipe et de partage.

Les jeux de rôles sont souvent coopératifs.

14 – Jeux de bluff

Ces jeux consistent à faire croire aux autres joueurs des choses qui sont fausses. Pour gagner, il faut donc savoir mentir et contrôler son corps pour ne pas se trahir soi-même.

Exemples : Le Poker des Cafards, Bluff Party, Skull & Roses 

Jeu Skull & Roses

Ces jeux sont généralement accessibles à partir de 8-12 ans. Plus jeune, les enfants ont plus de difficultés à respecter le mécanisme. Ce genre de jeux est également associé aux jeux d’ambiance que vous pourrez sortir en soirée pour vous détendre et rire un peu.

15 – Jeux de stratégie

Cette catégorie peut encore être divisée en jeux de déduction, jeux de conquête ou jeux de gestion (développé juste après). Ces jeux demandent tous de la réflexion et de la prise de décision pour vaincre. Certains font également appel aux capacités d’influence (sur les autres joueurs) ou de négociation.

Exemples : Les Colons de Catane, Risk, Carcassone

Les Colons de Catane

Ils conviendront aux personnes aimant relever des défis. Celles qui ont toujours un coup d’avance seront avantagées. Les parties durent souvent plus d’une heure.

16 – Jeux de gestion

Appelés aussi “jeux à l’allemande”, ces jeux sont composés de ressources, de choix de placements sur le plateau, de maîtrise d’enchères ou encore l’optimisation de combinaisons d’actions. Ils sont très stratégiques et une partie dure souvent beaucoup plus longtemps qu’un autre type de jeu.

Exemples : Settlers, Agricola, Bruxelles 

La plupart de ces jeux sont recommandés pour des enfants déjà plus âgés (10-12 ans) de part la complexité des actions à prévoir. Un enfant plus jeune n’a pas encore les capacités cognitives pour prévoir réellement à l’avance les différentes étapes du jeu. Ils s’amuseront si vous décidez de jouer avec eux mais ne comprendront pas tout et passeront à côté de la victoire.

17 – Jeux de hasard

Ce type de jeu ne permet pas d’intervenir sur le résultat ou de façon minime puisque c’est la chance qui va décider parfois entièrement du déroulement de la partie.

Exemples : Fantasy, Uno, 21 

Jeu Fantasy

La plupart des jeux ont le facteur chance qui intervient (il suffit qu’il y ait des cartes à piocher ou un dé à lancer). Cela ne veut pas pour autant dire qu’il est impossible de maîtriser la partie pour autant. Si vous choisissez de garder, utiliser ou donner vos cartes, vous influencez le cours du jeu. C’est donc un type de jeu qui semble difficile à maîtriser mais auquel n’importe qui peut jouer. Chacun de ces jeux a son propre timing en fonction de l’élaboration complexe ou non des règles.

18 – Jeux de rôle

Dans ces jeux, chaque joueur possède un rôle différent de son voisin et joue en se mettant dans la peau de son personnage.

Exemples : L’appel de Cthulhu, Comment j’ai adopté un gnou, Les Loups-garous de Thiercelieux

Jeu Comment j'ai adopté un gnou

Vous avez peut-être l’image d’ados assis autour d’une table éclairée par une lampe de chevet à 3h du matin. Sortez des préjugés ! 

Avec le temps, de nombreux jeux de rôle ont vu le jour. Qu’ils se passent en plein air, en lisant un livre-jeu ou sur table, les jeux de rôles séduisent petits et grands. Ils ont chacun leur propre univers et leurs propres règles. Certains comme Avatar, durent plusieurs jours et vous vous déguisez pour entrer dans votre personnage. D’autres ne durent pas plus d’une heure avec quelques cartes. 

19 – Jeux créatifs

Ce genre demande de l’imagination. Que ce soit par le dessin, le modelage, l’invention d’histoire, l’association d’objets ou autre, les joueurs doivent eux-même produire quelque chose pour atteindre le but du jeu.

Exemples : Imagine, Nonsense, Kapla 

Jeu Imagine

Ces jeux plairont énormément aux plus artistiques. Le grand plus est, je trouve, le fait qu’ils permettent aux personnes plus introverties de se révéler alors qu’elles ont plus de difficultés au quotidien. 

En fonction du jeu, une partie peut durer d’environ 30 minutes à plus d’une heure.

Conclusion

Comme vous l’avez vu, il n’y a pas une seule catégorie spécifique pour un jeu. Chacun se retrouve dans différents genres en fonction des mécanismes et matériaux utilisés en cours de partie. Quoi qu’il advienne, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et toutes les durées.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. bonjour,
    Est’ il possible que nous reprenions votre article pour expliquer sur le site de notre nouveau club, les différents types de jeux ? Ainsi que les photos déjà utilisées dans votre rubrique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *